Glossaire

Armature : ensemble des tubes et barres qui forment la structure d'un cerf-volant.
Bord d'attaque : partie d'une aile qui pénètre l'air en premier. Pour un cerf-volant acrobatique, tube ou fourreau qui compose le bord d'attaque.
Bord de fuite : partie de la voile opposée au bord d'attaque.
Bord de la fenêtre de vent : point de transition entre la direction d'où vient le vent et celle où va le cerf-volant, extrémité de la fenêtre de vent où un cerf-volant pilotable exerce une traction minimale.
Bridage : ensemble des fils qui relient l'armature ou la voile aux lignes de retenue.
Centre de la fenêtre de vent : direction vers où le pilote regarde dans le sens du vent.
Cerf-volant de combat : cerf-volant monofil, qu'on dirige en alternant relâchement et tension de la ligne de commande. Cette ligne peut être enduite de poudre de verre et le combat consiste à essayer de couper la ligne de son ou ses adversaires.
Cerf-volant pilotable : cerf-volant que l'on peut diriger, par opposition à un cerf-volant statique, à l'aide de deux ou quatre lignes de retenue.
Cerf-volant statique : cerf-volant non pilotable.
Connecteurs : pièces qui relient les parties de l'armature.
Décrochage : ce qui arrive quand les filets d'air décrochent du profil d'une aile, elle cesse alors de voler.
Egaliser : ajuster deux lignes à la même longueur.
Etirer : tendre fortement une ligne de façon à diminuer son coefficient d'allongement.
Fenêtre de vent : zone d'évolution d'un cerf-volant pilotable.
Fil de jonglage : ligne que l'on attache parfois entre les bouts d'ailes et l'extrémité de la queue d'un delta pour limiter les risques d'accrochage des lignes de retenue.
Freestyle : pratique de cerf-volant pilotable qui consiste à effectuer un ensemble de figures acrobatiques plus ou moins compliquées avec celui-ci.
Freins : dispositif que l'on fixe à un cerf-volant pilotable pour ralentir et/ou diminuer sa traction.
Gainer : enfiler les extrémités des lignes de retenues dans une gaine tubulaire afin de les protéger.
Incidence : angle formé par le cerf-volant et sa trajectoire, que l'on règle en modifiant les longueurs des brides.
Indoor : pratique du cerf-volant en salle. On se déplace en arrière pour créer un vent relatif.
Latte : barre de carbone ou de fibre de verre que l'on glisse dans un fourreau d'une voile pour permettre d'en maintenir la forme ou le profil.
Monofil : cerf-volant à une seule ligne de retenue.
Plage de vent : ensemble des conditions de vent qui conviennent à un modèle de cerf-volant donné.
Quille : partie axiale d'un delta qui lui assure sa stabilité sur une trajectoire.
Queue : Traîne que l'on attache à l'arrière d'un cerf-volant pour obtenir des effets esthétiques ou, pour certains modéles, leurs donner une meilleur stabilité en vol.
Raccord central : pièce qui permet d'assembler les traverses et la barre verticale d'un delta.
Sommet de la fenêtre de vent : point le plus élevé que peut atteindre un cerf-volant pilotable.
Survirage : tendance de certains cerf-volant à tourner plus que prévu.
Traverse : barre honrizontale.
Turbulences : pertubations de l'air dues à la présence d'un obstacle au vent ou au sillage d'un autre cerf-volant.
Ultraléger : cerf-volant conçu pour voler par vent très faible ou à l'intèrieur d'une salle (indoor).
Ventilé : cerf-volant conçu pour des conditions de vent relativement fortes disposant de panneaux perméables à l'air (moustiquaires), permettant ainsi d'en réduire la traction et de mieux le maîtriser.
Wiskers : tube qui maintient l'écart entre la voilure et les traverses arrière, en assurant la tension du bord de fuite, sur un cerf-volant de type delta.

Menu Cerf-volant

Menu d'Accueil